Magical Maiden:Satori - Le Film

Publié le par Fanofshoujo

Le texte suivant est très long : il s'agit d'un scénario pour un OAV (un film animé en gros) de Magical Maiden:Satori. Les 14 pages ne sont pas encore corrigées, mais connaîtrons le même traitement que mes autres œuvres écrites conséquentes et seront disponibles en téléchargement pdf corrigé et propre à l'avenir.

Je vous y livre en prime-bonus la chanson que je choisirais personnellement pour faire l'opening (le générique de début) du dessin animé. C'est un coup de cœur, et je l'écoute à chaque fois que j'écris un scénario de Magical Maiden:Satori.

J'espère que vous apprécierez ce scénario et que vous souhaiterez en découvrir plus sur le monde de Magical Maiden:Satori.

Cordialement,
F
anofshoujo

Magical Maiden:Satori

Le film

La Princesse de la Lune

 

La nuit était maintenant confortablement installée sur la ville. La lune était magnifique, proche, blanche et surtout, pleine. Le temps idéal pour une balade dans le parc. C'est du moins ce que pensait cette jeune mère se promenant avec son bébé dans sa poussette. Les promenades nocturnes, aux alentours de dix heures du soir, à la lueur de la lune et des lampadaires, avaient toujours de quoi les apaiser, elle et son petit. Elle marchait tranquillement sur le chemin, l'endroit presque désert. Le bébé dormait à poings fermés dans son confortable moyen de transport. Elle ne savait pas que, dans l'ombre du parc, des yeux l'épiait. Des yeux de bêtes, des yeux affamés, avides de chaires humaines.

 

L'attaque fut aussi rapide que violente. En un instant, elle se retrouva séparée de son bébé. Celui-ci pleurait à chaudes larmes, mais elle ne pouvait l'atteindre. Elle ne pouvait même plus espérer survivre. La peur la paralysait. Elle avait la sensation qu'elle allait mourir. La bête bipède, aux crocs luisants comme la lune et aux griffes acérées comme des sabres l'observait, prête à la dévorer. Elle pleurait de terreur. Le monstre se précipita vers elle, déjà prêt à savourer son festin. Et elle se défendit derrière son bras, vainement, car elle savait que cela ne servirait à rien.

 

Soudainement, dans un hurlement de douleur, le monstre s'étala devant elle. Une explosion avait frappé son dos. Et il gisait désormais sans vie face à elle. En rouvrant les yeux, elle leva le regard vers une jeune fille aux cheveux bleus pâles qui flottait dans les airs. Cette personne tenait son bébé dans les bras. Avec un grand sourire, elle la regarda, avant de cligner des yeux.

''Satori, la jolie Magi, est arrivée !!!

- Hein ?

- N'ayez plus rien à craindre madame. Je suis ici pour vous protéger. Votre petit est sain et sauf.

- Derrière vous !

- Aha ! Il en redemande !''
En se retournant, Satori repoussa le monstre avec un projectile de lumière tirait de sa baguette. Lorsque celui-ci s'étala au sol, elle posa les poings sur les hanches et se mit à rire avec un peu d'arrogance.
''Comme de si de vulgaires animaux pouvaient faire quoi que ce soit contre moi ! Cette mission était plutôt facile au finale !'' Satori constata alors que plusieurs paires d'yeux l'observaient dans la pénombre. Rapidement, des dizaines et des dizaines d'adversaires arrivèrent face à elle. Elle effaça très rapidement son sourire arrogant pour une expression de gêne.
''Ah... Là ça se complique...''

 

Dans le temple aux abords de la ville, géré par la famille Himeji, Hima, la Prêtresse, buvait tranquillement son thé. Une fenêtre ouverte donnait sur l'extérieur et la pleine lune. Seul le petit bruit régulier de la fontaine du temple perturbait le calme nocturne. Jusqu'à ce que la porte coulissante du salon ne s'ouvre avec fracas, une Satori décoiffée et débraillée à son seuil.
''HI-MA !

- Le temple est fermé à cette heure de la nuit.

- Ne te moque pas de moi !'' La Magi avance, baguette brisée et tenue déchirée en certaines parties. Elle désigne la Prêtresse avec son ustensile cassé. ''Tu m'as encore piégée Hima ! Tu savais parfaitement que j'aurais à faire à plus qu'un Foe dans ce foutu parc !!

- Mais tu es vivante et tu as réussie à te débarrasser des ennemis non ?

- Là n'est pas la question !! Regarde moi ! Je suis toute sale, et ma tenue est bonne pour la poubelle ! Et cette jeune femme !! Qu'aurais-tu fait si je n'étais pas arrivée à temps !?

- Allons allons, calme toi Satori.'' Nagisa entre alors dans la pièce, une tasse chaude remplie de thé pour la Magi. ''Tu connais Hima, tu aurais dût te douter qu'elle t’emmènerait encore dans un traquenard.

- Mais je pensais qu'elle serait de bonne foi pour cette occasion ! Mais encore une fois, je me suis faite avoir !!

- Mais les Foes sont vaincus et la jeune femme en sécurité non ?

- Tss.. oui. Elle est rentrée chez elle sans rien rajouter.

- Bien. Ta mission est donc accomplie.

- Plus important...'' La Prêtresse attire alors l'attention sur elle, finissant de boire son thé. ''Tu n'as rien remarquer d'étrange Satori ?

- Hum, si. Ils ont été un peu plus coriace que d'habitude, ces Foes là.

- C'est parce que ce sont des Foes de la nuit. Ils sont plus fort lorsque la lune est présente, particulièrement les nuits de pleines lunes, comme aujourd'hui.

- En parlant de ça, elle n'était pas déjà pleine hier ?'' Remarqua Nagisa. Hima hocha la tête.

- Si justement. C'est ça le problème. Cela fait deux nuits de suite que la lune est pleine. Et il y a fort à parier qu'elle le sera la nuit suivante aussi.

- Tu crois que c'est un coup des Foes ?'' Interrogea Satori.

- Je n'écarte aucune piste. Pour l'heure, il va falloir redoubler de prudence. Satori, je veux que tu me fasse un rapport de tout ce qui change dans ton quotidien à partir d'aujourd'hui. Il faudra être attentive au moindre changement jusqu'à ce que j'ai trouvée le fin mot de cette histoire.

- D'accord Hima.''

 

Le lendemain, Satori se réveilla avec de jolies valises sous les yeux. Elle éteignit son réveil et se roula à nouveau sous sa couette. Quelle nuit ! Elle avait sommeil, ne voulait pas allait à l'école aujourd'hui. Au diable les cours ! Aujourd'hui, elle dormait ! Enfin, du moins, c'est ce qu'elle souhaitait.
''Satori ! Cesse de faire la paresseuse ! Lève toi !'' La voix de sa mère qui semblait provenir de loin.

- Mais maman ! J'ai sommeil !

- Ne fais pas l'enfant Satori ! Aller, debout, je t'ai déjà préparé ton petit déjeuner !

- Bon, d'accoooord...''
Satori exécuta un effort surhumain pour s'extirper de son lit et marcher telle une mort-vivante jusqu'à la cuisine de la maison. Sa mère, affublait de son tablier, terminait de préparer des tartines quand l'adolescente s'installa bruyamment sur sa chaise et attaqua son bol.
''Regarde toi ! On dirait tout sauf une jeune fille dans ton état. Mais que fais-tu de tes nuits ?

- Je dors, mais pas assez !

- Ah ça oui. Mais soit présentable aujourd'hui, nous avons de nouveaux voisins.

- Ah ? C'est vrai ?

- Bien évidemment, je n'irais pas te dire de telle bêtises. Ils ont emménager ce matin, mais les camions étaient déjà là hier. Je crois que leur fille va à l'école aujourd'hui. Que dirais-tu de l'attendre et de l'accompagner ?

- Heeeeeein ? Je vais à l'école à pied aujourd'hui ?

- Le lycée est à dix minutes à pied !!! Tu ne vas pas me dire que tu es fatiguée à ce point ?

- Bon bon, d'accooooord....''
Satori prit une tartine qu'elle plaça dans sa bouche avant de se lever et se préparer à partir dans le magnifique cadre scolaire. Elle monta dans sa chambre, mis son uniforme, se coiffa et se rappela alors qu'il fallait noter tout ce qui changeait du quotidien. Elle se reprit. Un déménagement, ce n'était pas si étrange tout de même !

 

Arrivant devant chez elle, elle constata qu'en effet, une voiture qu'elle ne connaissait pas encore était garée devant la maison d'en face. Satori poussa un soupir et traversa alors. Juste au bon moment, car une jeune fille de son âge aux longs cheveux noirs sortit alors du jardin. Satori se précipita alors avec un sourire en l'interpellant.
''Hey ! Bonjour !

- Heu... Bonjour ?

- Je me présente, je m'appelle Satori. Tu peux juste m'appeler comme ça. Je suis ta voisine d'en face en fait.

- Ah oui, enchantée Satori.

- Et toi, comment tu t’appelles ?

- Ah ! Euh, Kayuga. Kayuga Hishima.

- Oooh, je vois, c'est pas banal comme nom. Euh non, enfin je veux dire...'' La dénommée Kayuga rigola.

- Non, ne t'en fais pas, je vois ce que tu veux dire.

- Alors euh... Tu vas au même lycée que moi aussi il paraît. Je te montre le chemin ? C'est pas loin.

- Oui, avec plaisir.''
Les deux adolescentes se sourirent mutuellement avant de partir sur le chemin du lycée.

 

Sur le chemin de l'école, les deux filles s'étaient bien évidemment mise à discuter pour apprendre à faire connaissance l'une de l'autre. Entre autre, Satori avait appris que sa voisine revenait d'un long voyage à l'étranger.
''Alors comme ça, tu reviens de l'étranger ?

- Oui. Maman travaille beaucoup et j'ai dût déménager en Allemagne pour la suivre dans ses déplacements. Mais comme je souhaitais continuer mes études ici je loge chez ma tante.

- Oh c'est vrai tu parles allemand alors ?!

- Un peu, pas grand chose à vrai dire.

- Alors dis moi un ou deux mots, n'importe lesquels ! Tiens, comment tu dis bonjour ?!

- Ça dépend, on peut dire Hallo ou Guten Tag.

- Gu.... Guten Tag....

- Non'' Kayuga rigola. ''Guten Tag, tu prononces Gouten Tag.

- Gu... Guten Tag !

- Oui !

- Et comment tu dirais : je suis une gentille fille accompagnée par une super fille à l'école et je lui apprend l'allemand ?!

- Oh doucement ! C'est beaucoup là !'' Les deux nouvelles amies rigolèrent en chœur.

- Tu habites avec ta tante alors ? C'est curieux, je ne l'avais jamais remarquée, pourtant elle habite en face de chez moi.

- En fait ma tante passe la plupart de son temps dans la préfecture. Elle a acceptée de m’accueillir dans ton quartier par soucis de praticité. Pour l'école, tout ça.

- Oh je vois ! C'est une bien gentille tante ! Pourtant, la ville, ça doit être mieux pour une lycéenne.

- Je sais pas, j'aurais peur de me perdre. Et puis, même si on est pas dans une grande ville, c'est quand même la ville ici aussi.

- Oui, tu as raison.''
Après un petit bout de chemin, les deux filles arrivèrent finalement devant la porte du lycée. Deux garçons et une fille les y attendait déjà. Ray, Ladro et Vellina s'approchèrent alors du duo et se mirent à les saluer avec gentillesse. Satori ne tarda pas à présenter sa nouvelle voisine que les deux garçons accueillirent avec tout autant de gentillesse. Arrivées en avance, le groupe s'avança pour faire visiter l'établissement à Kayuga. C'est quand Vellina posa le regard sur la nouvelle qu'une étrange sensation s'empara alors d'elle. La Magi du Nucléaire allait poser une question quand elle constata enfin que le trio était déjà loin. Continuant à observer le dos de la nouvelle, Vellina ne se retrouva extirper de sa réflexion que par Ladro qui l'appelait. Elle le regarda alors, et porta à nouveau ses yeux en direction de la nouvelle. Puis elle tendit le bras pour indiquer à Ladro qu'il était temps qu'ils rejoignent les vestiaires pour le sport.

 

Dans le temple de la ville, Hima brûlait de l’encens pendant que Nagisa balayait la cours. Elle salua les visiteurs habituels, qu'Hima dirigea vers les endroits propices à la prière et la contemplation. Puis la Prêtresse leva alors le regard vers le ciel. Il était encore possible de voir la lune à ce moment de la journée, et comme elle le pensait, celle-ci était toujours pleine. C'est alors qu'elle pressentie qu'un Foe était dans les parages. Elle se tourna vers Nagisa, qui comprit immédiatement ce qu'il en revenait avant de déposait l'air de rien son balais et de se diriger vers l'intérieur du temple. Là, elle sortit son téléphone portable et composa un numéro.

 

''Aah ! Enfin le midi ! Je commençais à avoir faim moi !'' Satori sortie d'une seule traite son bento avec des étoiles pleins les yeux, prête à savoure son délicieux repas. ''Kayuga, tu manges avec moi ?

- Euh, oui bien sûr !

- Ah, excuse moi !''
Le téléphone de Satori sonnait. Elle le décrocha aussitôt quand elle vit qu'il s'agissait du numéro de Nagisa.
''Satori, un Foe est dans la ville.

- Heeein ? Ça peut pas attendre, c'est l'heure de ma pause midi là !

- Non, je suis désolée, tu le sais. J'ai déjà prévenue Ray. Il t'attend.

- Bon, d'accord...'' Satori raccrocha, l'air dépitée. Kayuga la dévisagea.

- Un problème Satori ?

- Ah ! Euh, non rien du tout ! Tu m'excuses, je dois m'absenter pour ce midi, mais euh... On rentre ensemble ce soir hein ?!

- Oh dommage... Oui, d'accord pour ce soir.

- Ne t'en fais pas ! Je reviens, de toute façon, on se voit cette après-midi ! Encore pardon hein ?!

- Oui... Ne t'inquiètes pas.''
Satori s'excusa encore avant de quitter la pièce, un signe de la main et un grand sourire pour saluer son amie et lui promettre de la retrouver. Kayuga répondit par ce même signe de main avant de baisser le regard, l'air morose. Elle jeta un coup d’œil à la fenêtre. Une lumière vive passa alors dans le ciel azuré.

 

Ray bondit sur le côté en serrant les dents, concentré sur le combat. Son adversaire n'avait rien d'un Foe habituel. Il était parfaitement humain même. Satori arriva juste derrière lui, déjà transformée en Magi au niveau d'Escalation 1 et prête à en découdre.
''Ray ! Me voilà !

- Tu as pris ton temps !

- Hey ! Je te signale que je ne mange pas en cinq minutes moi !

- Bref Satori ! Voilà notre adversaire.''
Satori leva le regard vers le nuage de poussière que l'attaque précédente avait soulevée. En sortit un homme en armure complète, deux lames étranges à la main. Satori le dévisagea, cramponnant fermement sa baguette. L'homme s'arrêta à quelques mètres d'eux.
''Je n'avais jamais vue un Foe pareil...

- Moi non plus. Et il est fort le bougre.

- Tiens tiens, voilà une bien charmante compagnie qui vient d'arriver. Vous êtes la Magi que doit défendre ce jeune homme, je présume ?

- C'est moi ! Satori, la jolie Magi, est arrivée !

- Tu es obligée de toujours faire cette présentation ?'' Interrogea Ray dépité.

- Dans ce cas, mademoiselle, peut-être êtes vous ce que je cherche ?

- Hein ?

- Satori attention !''
Ray s'interposa juste devant Satori, arrêtant une attaque magique qu'il dévia d'un revers de son épée gigantesque. Le projectile explosa dans les airs, balayant les cheveux de Satori. Ray se mit en garde, les deux mains fermes sur la poignée de son arme. Satori, derrière lui, analysa la situation.
''Il ne perd pas de temps celui-là.

- C'est un adversaire du même calibre que Vellina Satori. Il sait très bien manipuler la magie, mais il attaque aussi au corps à corps.

- Qu'est-ce qu'on peut faire alors ?

- Comme d'habitude, combiner nos forces. Je me charge du corps à corps et toi tu l'attaque à la magie.

- Ça me semble un bon plan !

- Alors on y va !''
Ray fit un grand bond en avant, tandis que Satori se mit à voler, préparant son sort de la pluie d'étoiles filantes. Elle les propulsa vers son adversaire, qui esquiva facilement. Camouflé par la poussière, Ray en sortit pour foncer au corps à corps. Sa lame imposante rencontra le vide alors que son adversaire avait bondit dans les airs. Ce dernier s'empara alors de son arme et retomba dans un coup vertical pour frapper Ray qui esquiva malgré tout l'attaque grâce à son Talent. Puis l'adolescent roula sur le côté avant d'attribuer un grand coup horizontal en se relevant, que son adversaire bloqua. Les deux guerriers se lancèrent dans un duel de force, lorsque Ray se mit à sourire.
''Satori ! Maintenant !

- J'y suis !''
Satori arriva sur la droite du Foe, les paumes prête à frapper.
''Arcane Himeji ! Étoiles polaires !''
Les deux lames étoiles apparaissent alors dans les mains de la Magi, qui les propulse. Ray écarquille alors les yeux.
''Satori, att...

- Trop tard jeune Vanguard.''
L'attaque de Satori se dissipe dans les airs alors qu'elle est bloquée par une main qui la tient fermement à l'épaule. Un jumeau de leur adversaire vient d'attraper la Magi. Elle la retourne sur elle même pour ensuite lui attribuer un puissant coup de poing qui la fait glisser sur le sol dans un cri de souffrance.
''Satori !!!

- Tu perds ta concentration jeune Vanguard.''
Ray observe alors son propre adversaire qui l'attrape par le cou avant de lui frapper fortement le ventre avec le pommeau de sa lame, puis de l'envoyer dans les airs, lui faisant rejoindre Satori. Les deux acolytes se relèvent difficilement, observant les deux jumeaux se rapprocher.
''Vous pensiez utilisez vos deux points forts pour rivaliser avec moi n'est-ce pas ?

- C'est la technique que tous les humains font contre moi.

- Le problème, c'est qu'il ne pense pas que moi aussi, je peux me séparer.

- Te... séparer ?'' Pesta Satori.

- D'où je viens, la magie n'est qu'une autre nature vous savez. Contrairement à vous, nous pouvons facilement l'assimiler et l'utiliser autrement voyez-vous.

- D'où tu viens ? Mais... Tu viens d'où ?'' Interrogea Ray, reprenant son souffle.

- D'abord, je vais m'emparer de cette Magi.''
L'homme mystérieux s'approcha alors de Satori, commençant à tendre la main vers elle. Ray essaya de se levait, mais le jumeau sortit de nul part leva son bras, ce qui plaqua littéralement Ray à terre, relié par des chaînes magiques.
''Satori !

- Vous allez devoir répondre à quelques questions, jeune Magi.''
Alors que l'homme allait saisir Satori par les cheveux, une boule de feu manqua de le toucher. Il réagit au dernier moment et dévia celle-ci, qui explosa plus loin. La propriétaire de l'attaque descendit alors lentement des airs, sa cape flottant au vent.
''J'arrive pile au bon moment il faut croire. J'espère que ce n'est pas une habitude que tu prendras souvent Satori.

- Toi ?!'' S'exclama Ray, alors que la nouvelle arrivée posa les pieds sur le sol, faisant claquer sa cape d'un geste de bras, interposée entre les adversaires et Satori.

- Vellina !

- Voici donc le Foe qui se balade dans ma ville depuis un moment. J'arrivais à sentir ta présence, mais jamais réellement à te trouver. J'ai eu de la chance que Satori et Ray te force à te dévoiler en plein jour.

- Vellina, il n'est pas tout seul !

- Je sais, je ne suis pas encore aveugle Satori... Mais tu oublies que les Magis non plus ne sont jamais seules.

- Ourf !''
L'inconnu se retourna, constatant son double jeté à terre, Landro le tenant fermement par le bras, ses armes prêtes à frapper.
''Hum, de plus en plus intéressant. Voilà que la Magi du Nucléaire et son Vanguard entre en jeu désormais. Cette mission promet d'être plus intéressante que l'on ne le pensait.

- Tu veux en découdre encore un peu c'est ça ?'' Vellina fit apparaître dans sa main une flamme pendant que l'homme en face d'elle saisissait fortement la garde de son épée.

- Vous avez deux choses qui m'intéresse. Je ne peux qu'accepter un tel défi.

- Non, tu ne le feras pas.'' Cette phrase sortie de nul part résonna dans les airs alors qu'un projectile magique dissipa instantanément la flamme de Vellina. Tout le groupe observa alors dans une direction aléatoire avant que Satori n'indique finalement la provenance de cette attaque. Une adolescente descendait du ciel, des ailes vampiriques dans son dos, et un regard rouge à glacer le sang qui prenait tout le monde de haut. L'inconnu se mit à genoux, une main sur le cœur.

- Princesse, vous savez que vous ne devriez pas sortir.

- J'attendais ton retour Charon. Mais comme tu as mis du temps, je suis venue directement voir ce qu'il se passait.

- Princesse, j'étais sur le point de vous amener cette jeune fille, et...

- Ce n'est pas celle que nous cherchons Charon. Rentrons pour l'instant.

- Oui Princesse.

- Pas si vite.'' Vellina fit apparaître une boule de feu au bout de son index avec lequel elle désigna la nouvelle arrivée. Celle-ci daigna la regarder sans pour autant lui accorder de l'attention. ''Vous n'irez nul part dans cette ville sans m'avoir dit ce que je veux savoir.

- Comment oses-tu ainsi t'adresser à moi et me menacer de la sorte, simple humaine ? Je devrais te tuer.'' Une fois de plus, l'attaque de Vellina se dissipa dans le vent. ''Mais je n'en ai pas l'intention pour l'instant. Je ne veux pas me salir les mains. De plus, nous nous reverrons sûrement.''
La nouvelle arrivée fit un signe de tête à son serviteur. Celui-ci disparut, suivit dans l'immédiat par son jumeau qui s'évapora simplement dans le vide. Puis la jeune fille jeta une dernière fois son regard glacial sur le groupe avant de disparaître aussi simplement qu'elle était venue. Satori, qui avait assistée à toute la scène impuissante, regarda Vellina et Landro avant de lever les yeux au ciel.

 

Satori revint dans la salle de classe, tout juste au moment de la sonnerie. Alors qu'elle s'installait à sa place, elle remarqua que Kayuga n'était plus là. Elle se tourna vers sa voisine derrière elle et lui demanda la raison de cette absence. C'est là qu'elle apprit que quelques minutes après son départ, Kayuga avait reçue un appel urgent de sa tante. Avec l'accord du professeur, elle a pût s'absenter pour le reste de la journée, même si cela n'était pas super pour commencer dans l'établissement. Satori approuva avant de retourner dans les cours, légèrement inquiète pour la tante de Kayuga.

 

Le lendemain, Kayuga ne sortit pas de chez elle non plus. Satori l'attendit un quart d'heure avant de voir que sa nouvelle amie ne venait pas. C'est donc seule qu'elle avait rejoint le lycée. Cela ne manqua pas d'interpeller également Ray. Landro était seul à l'entrée de l'établissement et quand Satori demanda pourquoi, il expliqua simplement que Vellina était à la recherche des Foes depuis hier soir et qu'elle viendrait pour pile à l'heure. C'était tout elle ça.

 

La journée se passa lentement, et personne n'entendit parler de Kayuga ni même de son retour. Les élèves semblaient ne pas s’inquiéter, puisque sa tante était malade. Mais Satori sentait que quelque chose clochait. Cela n'avait aucun sens. Serrant les poings, elle retint une larme avant de regarder par la fenêtre l'air déterminée. Ce soir, elle partirait à sa recherche.

 

Quand elle rentra à la maison, elle expédia son repas, ce qui étonna quelque peu sa mère. Mais la douce femme comprit que sa fille s'inquiétait pour son amie. Aussi, elle n'insista pas plus quand Satori alla dans sa chambre sans son dessert et lui demandait de ne pas être dérangée. Lorsque la nuit fut enfin installée, Satori ouvrit sa fenêtre et s'élança dans les cieux avant de se transformer. Ce soir, elle retrouverait Kayuga quoi qu'il arrive. Elle allait commencée par la demeure de sa voisine. Elle approcha lentement du mur, mais quand elle le franchit, une puissante force magique la projeta littéralement au sol. Satori s'étala de tout son long par terre, la tenue couverte de poussière.
''Aïe aïe aïe aïe ! Qu'est-ce qu'il m'arrive ?''
Essayant de se levait, Satori avait l'impression de pesait cinquante tonnes. Elle se mit bien difficilement sur ses jambes, concentrant toute la puissance qu'elle avait dans le soin, car la douleur de supportait un tel poids lui faisait terriblement mal. Elle regarda l'endroit d'où elle venait et comprit immédiatement. Elle avait déjà vue ça aux alentours du temple d'Hima.
''Une barrière magique. Mais pourquoi la tante de Kayuga aurait ça ? Ne me dites pas que... ?''
Puisant dans toutes ses forces, la jeune Magi réussie à se propulser dans un saut boosté qui lui fit quitter la surface de la maison. Elle récupéra sa force et son agilité. Hima lui avait apprit à traquer la provenance d'un sort magique. Alors Satori se concentra du mieux qu'elle pouvait et matérialisa sa magie sous la forme d'un flux pour suivre celui de la barrière. Elle provenait du parc ! Se tournant dans sa direction, elle fendit les airs.

 

Une fois arrivée au dessus du parc, Satori se posa pour ne pas attirer l'attention. Elle alluma sa baguette pour l'éclairait et se dirigea dans les coins sombres du parc, suivant le flux de magie comme elle suivait une odeur. Cette magie était d'ailleurs incommensurable ! Rien à voir avec celle qu'elle maîtrisait, elle avait même presque l'impression qu'elle était au-delà du niveau de Vellina ou Death. Finalement, la piste la mena droit vers le lac du parc. La lune, toujours pleine, se reflétait au milieu comme une gigantesque pièce d'argent. Et sur les rives du lac, elle était là... Observant la lune. Rien à redire : c'était elle. Satori la reconnut immédiatement à ses longs cheveux noirs.
''Kayuga !

- Satori ?!''
Satori sortit des buissons et s'approcha de son amie, qui se retourna étonnée.
''Satori ! Qu'est-ce que tu fais ici !?

- Je te cherche Kayuga ! Tu as disparues comme ça, alors je...

- Écoute, Satori, tu ne peux pas rester ici !

- Pourquoi !?

- Je... Je dois partir Satori.

- Hein ?! Mais pourquoi !?

- Je ne peux pas te le dire !

- Mais si tu peux me le dire ! On est amie, n...

- Je ne suis pas ton amie !!!

- Ka... Kayuga ?

- Je ne peux pas être ton amie Satori. Je... Je suis désolée...

- Mais... Mais pourquoi ?

- Parce qu'elle est un adversaire pour toi.'' Cette voix provint d'une femme sortie de nul part qui s'approcha de Kayuga et s'interposa entre elle et Satori. Satori recula en serrant les poings.

- Comment ça un adversaire ?! Qu'en savez-vous ?

- Cela ira Usagi.'' Dit Kayuga. La femme s'écarta. ''Satori... Pour toi, je suis une Foe.

- Une... Kayuga, qu'est-ce que tu racontes ?

- Je sais que tu es une Magi Satori. Sinon, tu n'aurais pas activé la barrière magique posait par Usagi chez elle.

- Chez... Attend explique moi, c'est ta tante qui a posée cette barrière Kayuga ?!

- Cette femme n'est pas ma tante Satori. Et je ne m'appelle pas Kayuga.

- C'est exact.'' Satori se retourna subitement. Elle vit alors descendre du ciel la même adolescente blonde qu'elle avait vus avec Charon.

- Vous !

- Merci de m'avoir guider jusqu'à elles Satori. C'est un fier service que tu m'as rendus.

- Princesse, restez derrière moi !'' Ordonna la dénommée Usagi.

- Princesse ?!'' S'interrogea Satori.

- Ou plutôt, ex-princesse de la Lune Kaguya.

- Princesse... de la Lune ? Kaguya ? Mais... ?

- Elle ne t'a pas racontée ? Cette fille que tu considères comme une amie et sa fausse tante sont toutes deux des exilées du peuple de la Lune. L'ancienne princesse Kaguya et sa dévouée servante, Usagi.

- Des exilées !?

- Vous voulez plutôt dire des chassées !'' S'insurgea Usagi.

- …

- Vous avez massacrée la famille de la princesse et avait pris sa place sur le trône ! Tous les habitants qui ont soutenus la princesse ont été massacrés eux aussi ! Après quoi, nous avons été forcées de fuir ici pour ne pas subir le même sort !

- Naturellement. Le peuple de la lune est à moi maintenant, je choisie qui y vit ou y meurt. Cet bande de faibles s'est enfin décidé à m'obéir. Mais ils ne doivent surtout pas savoir que leur bien aimée ancienne princesse vit toujours si je veux y faire régner l'ordre.'' La blonde leva alors un index vers Kaguya.

- Attendez !'' Satori s'élança alors vers la blonde qui ne la regarda pas et se contenta de parler.

- Agenouille toi.'' D'un seul coup, Satori se retrouva projetée au sol, écrasée par une force surhumaine qui la mit à genoux.

- Qu'est-ce que ?! Pourquoi ?!

- Tu ne m'intéresse pas humaine. Ton peuple n'est ni menaçant ni intéressant. Ce que je veux... c'est la tête de cette fille.'' Une lumière émana alors de l'index de la blonde et fonça vers Kaguya qui hurla pendant que Satori l'appelait. Mais Usagi s'interposa et reçut une lance en plein dans le bras qui le lui transperça en restant planté là.

- Usagi !'' Cria Kaguya.

- Princesse, courrez.

- Non Usagi ! Tu viens avec moi !

- Je vais la retenir princesse. Je... je ne laisserais pas vous avoir.

- Usagi !

- Depuis des générations, ma famille a protéger la famille royale de la Lune. Faites moi confiance princesse.

- Tu as finis de dire des sornettes ?'' Interrompit la blonde qui recommença son attaque sur Usagi. Ce fut sa jambe qui se retrouva transpercée par une lance.

- Usagi !

- Puisque tu tiens tant à mourir pour ta chère princesse, ainsi soit-il.'' La blonde leva alors les cinq doigts, pendant qu'Usagi la défiait du regard.

- Courrez princesse !!!

- Usagi !!!

- Meurt.''
La femme ouvrit alors la bouche d'où émana un bruit sourd avant qu'un horrible opéra de métal et de liquide ne se réalisait. Une dizaine de lance transperça la corps d'Usagi de toute parte avant d'éclater dans une gerbe de sang. La femme s'étala à terre sans aucun signe de vie. Satori assistait à toute la scène impuissante. Devant elle, Kaguya hurlait le nom de sa fausse tante qui trempait désormais dans son propre sang. Les larmes de la princesse de la Lune se mélangeait au liquide rouge. Dans le ciel, la meurtrière se lécha les babines alors qu'elle se posait devant le corps. Elle y trempa son index et récolta du sang avant de mettre son doigt entre ses fines lèvres et d'y faire disparaître l'hémoglobine. Puis elle regarda Kaguya pleurait avant que Charon ne sorte de derrière elle.
''Emmène la Charon. Nous rejoignons la Lune ce soir.

- Oui, princesse.'' L'homme endormit par magie Kaguya avant que la blonde ne regarde Satori qui manifestait sa rage envers elle.

- Ne te mêle pas de ça humaine. Ou tu subiras le même sort.''
Puis elle disparut. Satori devint à nouveau maîtresse de ses mouvements. Elle avança jusqu'à Usagi, avant de prendre son visage dans ses bras. Elle essaya comme elle pouvait. Rien. Sentant les larmes montées, elle serra les dents avant de crier de toute ses forces le nom d'Hima.

 

Dans son temple, la Prêtresse porta attention à un son au loin. Elle posa sa tasse et se leva, suivit par Nagisa. Quand elle ouvrit la porte, elle vit que la Lune, toujours pleine, semblait plus grosse que jamais. Satori arriva alors devant elle. Hima la dévisagea.

''Tu vas t'en occuper c'est ça ?

- N'essaye pas de me l'interdire Hima.

- Ce n'était pas mon intention. Mais tu ne le feras pas seule Satori.

- Tu m'accompagnes ?

- Non. Nous, on t'accompagne.'' Ray arriva alors juste derrière Hima, suivit de Vellina et Landro. Satori regarda Hima.

- Vellina m'a tout expliquée. Je ne devrais pas te laisser voler au secours d'une Foe. Mais je décide moi même de quoi doit être protéger ou non dans cette ville. Tu as mon feu vert pour cette fois, Satori.

- Hima....'' Vellina s'avança alors, dépassant Hima et Satori pour prendre la parole.

- Ton adversaire réside dans les ruines de l'ancien observatoire. Ils ne pourront quitter la Terre pour la Lune qu'à minuit. Oui je sais, c'est classique.

- Mais... elle m'a bloquée d'un seul mot. Je ne pouvais rien faire.

- C'est la magie de la Lune. Voilà pourquoi elle était toujours pleine. Quand la lune est pleine, la magie du peuple lunaire en est incroyablement renforcé. Je pense que cette vampire blonde en est la cause. Si on s'en occupe, tout redeviendra normal, et Kaguya sera libre. Quant à la stratégie pour contrer ses mots, elle est simple...'' Vellina se tourna vers Satori. ''Tu n'as qu'à te transformer. Elle t'a mis à terre car tu n'étais qu'une « simple humaine ». Mais Satori, tu es plus que ça.'' Satori approuva en serrant les poings. La magie commença à s'accumuler autour d'elle et de Vellina.

- Car quand tu utilises l'Escalation Satori, tu deviens...

- Une Magi.

- Hey ! Belle déduction.

- Escalation... '' Prononcèrent Satori et Vellina en chœur.

 

L'ancien observatoire était installé sur une colline plutôt éloignée de la ville. L'endroit idéal pour une princesse meurtrière et son serviteur de s'y cacher en attendant que minuit ne sonne et qu'ils puissent rejoindre la Lune avec leur captive pour l'y exécuter. Attachée par magie au mur, Kaguya pleurait encore la perte d'Usagi quand Charon la rejoignit. L'homme fixa la princesse avant de fermer les yeux et de soupirer.
''Dites vous qu'elle est morte en faisant ce qu'elle désirait le plus.

- Je ne veux pas de réconfort de la part d'un traître.

- Je n'ai pas réellement trahis le royaume princesse. Princesse Vladia proposait simplement un meilleur traitement que votre famille.

- Et vous préférez servir une meurtrière pour quelque monnaies de plus ?!

- Il n'y a pas que l'argent princesse. La force de notre peuple était gâchée par la sagesse illusoire de la famille royale. Nous pourrions contrôler les autres peuples !

- N'avez-vous rien retenu de la Guerre Sempiternelle ?!

- Les temps étaient tout autre princesse ! Les peuples étaient protégés par ces créatures renards ! Mais vous avez vus désormais par quoi ils sont protégés ? Des humaines qui ne manipulent qu'un semblant de magie ! Le peuple renard n'existe plus ! Nous pourrions retrouver notre gloire passée et devenir les maîtres des peuples faibles.

- Alors vous êtes bien fait pour servir cette meurtrière... Tout ce que vous désirez c'est un bain de sang.

- Votre vision est affreusement limitée princesse.

- Charon.'' La blonde arriva alors, faisant s'agenouiller l'homme.

- Oui Princesse ?

- Elles reviennent. Ne me déçoit pas cette fois.

- Il sera fait selon vos désirs Princesse.

- Et Charon ?

- Oui ?

- N'appelle plus jamais ce déchet princesse... Sinon c'est ton sang que je boirais la prochaine fois.

- Oui Princesse. Désolé.''
La blonde dévisagea Kaguya avant que Charon ne disparaisse. Puis elle entendit quelqu'un se posait derrière. Kaguya réagit immédiatement, mais la dénommée Vladia ne se retourna pas.
''Satori !

- Te revoilà humaine...'' Satori transformée au niveau d'Escalation 4 arriva derrière la blonde, la détermination dans son regard. Son adversaire se retourna. ''Je croyais t'avoir dit de ne pas t'en mêler.

- Libère Kaguya... Rend lui son trône.

- Comment oses-tu me donner des ordres, humaine ? Agenouille-toi.'' Satori ne bouge pas.

- C'est moi qui décide désormais.'' La blonde marqua un sourire d'où émana un croc acéré.

- Alors je te tuerais de mes propres mains.''

 

Charon arriva dans la forêt qui entourait l'observatoire. C'est là qu'il avança, prêtant attention à ce qu'il y avait autour de lui. Il fit apparaître ses armes. Faisant encore quelques pas, il finit par s'arrêter et tourner sur lui même.
''Je sais que vous êtes là, jeune Magi. Sortez donc de votre cachette. Autant de pouvoir peut difficilement m'échapper.''
Un flash lumineux lui fit arrêter une attaque venant de sa droite. Landro était sortit de derrière un arbre, des shurikens à la main. L'homme le repoussa alors avant d'esquiver une attaque de Ray qui pourfendit le sol. Les deux garçons s'engagèrent dans un corps à corps coordonner avec Charon qui finit par bondir en arrière.
''Deux contre un, ce n'est pas équitable. Oups, quel menteur je fais.'' Le jumeau de Charon apparut alors juste derrière Ray et Landro. ''Je ne suis pas tout seul.

- Alors nous allons enfin pouvoir nous amuser.''
Le jumeau de Charon se retrouva emporté, plaqué contre un arbre, tenu à la gorge par Vellina au niveau d'Escalation 4. La Magi fit apparaître une lumière chaude dans sa main avant que sa cible ne parvienne à s'échapper de son emprise. Vellina relâcha alors son sort et se lance à nouveau à l'attaque.
''Je vous laisse celui-là les garçons.

- Pas de problème Vellina !''
En se mettant en garde devant Charon, Ray et Landro se jetèrent un regard affirmatif. En face d'eux, leur adversaire se met à son tour en garde.
''Cette jeune Magi semble avoir trouvé chaussure à son pied. Mais elle est folle de vous laisser seuls contre moi.

- Nous avons tout deux une revanche à prendre sur toi.

- Plus le chien est faible, plus fort il aboie.''

 

Dans les airs au dessus de l'observatoire, Satori esquiva une attaque magique de son adversaire avant de prendre de la hauteur et de regarder sous elle.
''Où est-elle passée ?!

- Ici.''
En relevant la tête, Satori arrêta de justesse un coup de pied plongeant qui la précipita vers le sol. Elle se rétablit au dernier moment pour esquiver un rayon rouge qui marqua le sol comme le passage de la lave. Puis la Magi s'engagea dans la forêt, poursuivit par la blonde qui répétait son attaque, détruisant les bois alors que Satori esquivait. Finalement, elle quitta la cime des arbres pour voir son adversaire, la lune dans le dos.
''Je n'ai jamais vus autant de résistance chez une simple humaine. Et endurante qui plus est. Tu n'es pas une humaine comme les autres.

- Si. Je suis tout simplement Satori, Magi à mi-temps. Et en ce moment, je suis aussi la défenseure du peuple lunaire et de Kaguya !''
Satori fonça droit vers son adversaire, l'énergie commençant à se concentrer autour d'elle alors qu'elle prenait de la vitesse.
''Nova !!!''
Elle propulsa au dernier moment la force magique accumulée, qui traça vers son adversaire à une vitesse croissante. Cette dernière esquiva au dernier moment, avant de voir que Satori préparait déjà une nouvelle attaque.
''Pluie d'étoiles filantes !!!''
Les nombreux projectiles magiques se mirent à pleuvoir vers la blonde qui en esquiva la plupart, avant de déployer grandement ses ailes. Satori remarqua alors que la lueur dans les yeux de son adversaire avait changée, elle était devenue rouge écarlate.
''Tu commences à m'énerver, humaine.''

 

Vellina esquiva une attaque magique de son adversaire avant de plonger à nouveau vers lui, propulsée par la vitesse du souffle d'une explosion provoquée à ses pieds. Le jumeau de Charon esquiva au dernier moment, attrapant Vellina par les cheveux. Il posa sa paume dans son dos et provoqua une explosion magique avant de lâcher la Magi qui toucha le sol. Vellina se releva, déjà prête à y retourner.
''Tu n'es pas très loquace hein ?''
Le jumeau ne répliqua rien et leva ses mains, préparant un nouveau sort devant lequel Vellina fit face sans crainte.
De leurs côtés, Ray et Landro continuaient à lutter corps et âmes contre un Charon déterminé. L'homme arrêta une première attaque de l'épée gigantesque de Ray avant d'attraper Landro par le visage et de le plaquer à terre, tout en tenant à respect le premier à coup de pied.
''Landro, ça va !?

- Arrg ! J'm'en sortirais.

- Vous me donnez du fil à retordre vous deux. Mais je finirais bien par vous avoir.''
Charon propulsa alors Landro en direction de Ray, qui l'attrapa au vol. Il l'avait lancé avec une telle facilité ! Puis Charon récupéra sa deuxième arme avant de retourner au combat. Dans un coup en croix que les deux garçons esquivèrent, il trancha net un arbre derrière eux. Ray attrapa alors son épée à deux mains et prépara un puissant coup vertical.
''Discipline Titan ! La Chute des Titans !''
Son épée percuta le sol dans un grand fracas, mais Charon était déjà derrière lui, prêt à lui trancher la tête. Heureusement, Landro était toujours dans la partie. Il attribua un coup de pied qui fit reculer Charon, laissant à Ray le temps de retirer son arme du sol.
Le sort du jumeau continuait de se préparer et Vellina continuait à l'observer. Quand enfin le projectile magique partie, la Magi plongea sur le côté avant de profiter du souffle d'une explosion provoquée à ses pieds pour prendre de la vitesse et plaquer l'homme au sol. C'est là que Vellina comprit à qui elle avait à faire.
''Je me demandais pourquoi tu n'avais rien ressenti en me touchant. Tu n'existe pas en fait. Tu es... de la magie pure. La manifestation de la magie de ce Charon. Décidément, le peuple lunaire est bien étrange.''
L'homme en face d'elle sourit avant de commencer à briller.

 

Satori observait son adversaire qui semblait désormais changée. Il n'y avait plus quelqu'un de sensible en face d'elle. C'était désormais une bête assoiffée de sang qui voulait sa mort.
''Peu de gens ont eu la chance de me voir ainsi. Ma forme originale et la plus pure. Maintenant, c'est terminée humaine.

- C'est marrant, ça me rappel un manga cette histoire.

- Un manga ?

- Laisse tomber. Tu ne dois même pas savoir ce que c'est, puisque tu ne nous vois que comme un peuple faible, bon à te fournir ta dose de sang.

- C'est ce que vous êtes.

- Et bien, je vais te montrer, moi, ce qu'une humaine peut faire quand on s'en prend à ses amis !!!''
Le cri de Satori résonna dans les airs, jusqu'à atteindre les oreilles de Kaguya qui écarquilla les yeux. Avait-elle bien entendue à ce moment les propos de Satori ? La Magi leva alors sa baguette, qui commença à s'illuminer. Puis elle lança son attaque.
''Prend ça ! Lame d'étoiles !''
La blonde sauta au dernier moment, avant de redescendre en piquet vers Satori. Elle leva une main et une gigantesque épée de magie noire apparut alors dans le creux de celle-ci. Satori arrêta l'attaque de justesse avec sa baguette, mais la violence du coup la propulsa jusqu'au sol où elle s'encastra littéralement dedans. Juste le temps d'ouvrir les yeux, elle sortit de son cratère pour esquiver une attaque de son adversaire et rouler sur le côté. Elle se releva, et déjà elle était face à elle.
''Elle est rapide !''
Ce fut un saut dans les airs tout aussi rapide qui la sauva d'une telle attaque... Du moins elle le pensait, car la blonde l'attrapa par la jambe. Elle se mit à sourire d'un sourire carnassier avant de frapper le sol avec Satori une fois. Puis encore une fois, puis encore, elle recommença, jusqu'à la propulser vers un arbre qu'elle traversa. Sous le choc, la Magi se mit à cracher du sang. Satori, avec peine, se releva, constatant que son adversaire goûtait déjà au liquide rouge qui traînait à ses pieds.
''Hum... Ton sang non plus n'est pas comme celui des autres humains...'' Elle l'attrapa par le cou, avant de la soulever avec facilité, sa gigantesque épée dans son autre main. ''Qui es-tu vraiment, humaine ?

- Je... Je te l'ai déjà dit... Je m'appelle Satori, Magi à mi-temps et... Amie de Kaguya !!!!''
Satori lâcha sa baguette et posa violemment ses paumes sur le corps de son adversaire.
''Comment oses-tu me toucher !?

- Arcane Himeji !!! Étoiles polaires !''
L'attaque de Satori commença à grandir, la libérant de l'étreinte de son adversaire qui se mit à lutter contre la puissance de ce sort sortit de nul part. Avant qu'elle ne disparaisse, Satori s'empara de la lame de son adversaire et fit un bond dans les airs.
''Et si tu crois que je vais te laisser encore toucher à un cheveux de Kaguya ou de n'importe quel humain ou habitant du peuple lunaire, tu te fous le doigt dans l’œil jusqu'au coude ! Je ne te laisserais jamais faire ça tu m'entends !!?'' L'épée commença alors à devenir de plus en plus imposante et blanche. ''Bonne étoile ! Je te laisse faire le travail... Épée des Rois... Excalibure !!!''
Puis elle lança la lame droit vers la blonde, qui luttait encore contre les Étoiles Polaires de Satori. Celle-ci écarquilla les yeux avant d'être balayée par les lames étoilées et d'être frappée par sa propre arme revue par Satori. Une explosion balaya la forêt dans une lumière aveuglante de beauté... Semblable à la douce pâleur de la lune.

 

Vellina saisit le visage de son adversaire dans sa main, faisant lentement s'arrêter sa luminescence.
''Tu n'es peut-être pas affecter par ma protection nucléaire... Mais la magie, tu dois y être sacrément sensible... Et ton autre toi aussi.''
La lumière commença à baisser, alors que l'homme se mettait à se débattre dans tous les sens. Vellina afficha un sourire tout en continuant son manège.
''Alors ? Qu'est-ce que cela fait d'avoir autant de puissance ? La puissance nucléaire... De l'énergie instable à l'infini...

- Arr... Arrête ça !''
Charon luttait comme il pouvait contre une douleur immense qui le ravageait, commençait même à le brûler de l'intérieur. Ray et Landro se regardèrent et hochèrent la tête. C'était le moment où jamais. Vellina leur donnait une ouverture, ils ne devaient pas la rater ! Landro bondit alors dans les airs pendant que Ray fonçait au corps à corps, son épée grandissant en taille.
''Discipline Titan !

- Kata spécial !''
Préparant une attaque en piquée surpuissante, Ray finit par arriver droit devant son adversaire et après un moulinet, leva haut son arme au dessus de sa tête.
''Attaque des Titans !

- Tourbillon en Vrille !''
L'attaque coordonnée des deux Vanguards fracassa totalement le sol et Charon avec. Celui-ci s'écroula dans un râle de douleur alors que du côté de Vellina, son double magique disparaissait. La Magi se releva, faisant claquer sa cape.
''Mission accomplie.''

 

Satori rejoignit Kaguya toujours attachée en se tenant le bras. L'adolescente se dressa devant son amie de la lune, laissant glisser un silence. Puis, elle sourit en levant un pouce en l'air. Kaguya ferma les yeux et se mit à pleurer. C'est là que Satori la détacha d'un seul coup et l'aida à se relever.
''C'est finis Kaguya. Je n'ai pas tout compris, mais je pense que tu vas pouvoir récupérer le trône qui te reviens de droit maintenant.

- Satori...

- Allons... Ne pleure pas Kaguya... Je sais qu'on t'attend là haut.

- Alors pourquoi.... Toi tu pleures ?

- Je ne pleures pas.''
Les deux filles laissèrent couler leurs larmes pendant que le trio composait de Vellina, Ray et Landro sortait de la forêt. Devant la scène, ils ne manifestèrent aucune réaction, préférant laisser les deux amies se dire adieu. Kaguya recula alors et les interpella.
''Vous aussi... Merci pour ce que vous avez fait... Merci de m'avoir accepter parmi vous.

- Allons, je crois que Satori te l'as dit, non ?'' Ray affirma ses paroles d'un signe de tête pendant que Vellina et Landro approuvèrent, à leur façon. ''Tu as des amis sur Terre. On t'oubliera pas, Kaguya.

- Hésite pas à repasser nous voir si tu peux, mais préviens nous avant, qu'Hima n'envoie pas Satori pour te chasser.'' Ajouta Landro.

- J'y penserais.'' Kaguya essuya une larme.

- La lune est au plus proche, et il est minuit pile. Il faut y aller.'' Conclut Vellina.

- Je sais...'' Kaguya se retourna vers Satori. ''Satori... Tu es la meilleure amie qu'une princesse puisse connaître.

- Héhé, n'en dis pas trop non plus.

- Ich bin eine nett Mädchen von einem super Mädchen begleitetes in der Schule, und ich lernt imh das Deutsch.

- Héhé... ça veux dire ?

- Je suis une gentille fille accompagnée par une super fille à l'école et je lui apprend l'allemand.'' Kaguya sourit avant que Satori ne rigole.

- Je ne suis pas sûre de me souvenir de tout.

- Je sais.''
Puis Kaguya ferma les yeux avant de disparaître lentement dans une poussière d'étoile. Poussière qui finit par rejoindre le ciel, comme si en fait, ces petits points blancs étaient tombés de la fresque nocturne pour y retourner.

 

Trois jours plus tard, Satori était accoudée à la fenêtre du salon. Elle regardait la lune qui était revenue à son état normal depuis qu'elle avait vaincue la fausse princesse de la lune. Elle ne savait pas comment, mais Hima avait fait en sorte que tous les événements de ces cinq derniers jours ne se soient pas déroulés aux yeux des simples humains. La jeune adolescente pensait à ce que devait être la vie de Kaguya là-haut. Et elle pensait aussi qu'elle connaissait les véritables raisons de la princesse de la lune. Sa mère arriva derrière elle dans sa robe de chambre.
''Satori, il est tard maintenant, tu devrais aller te coucher, tu reprend l'école demain.

- Je sais. Dis maman, tu crois qu'on pourra vivre sur la lune un jour ?

- Oh, peut-être. Mais on ne sera sûrement plus là pour le voir. Pourquoi tu me demandes ça ? Tu veux aller vivre sur la lune ? Toi qui es déjà la tête dans les nuages.

- Non, juste comme ça.

- Je vois. Tu éteindras la télé en montant.

- Oui maman.''
Satori quitta alors la lune des yeux avant d'éteindre la télé et de prendre son téléphone. Elle l'ouvrit et se dirigea alors dans l'album photo. La dernière photo prise était avec elle et Kaguya. La Magi sourit et éteignit la lumière.

 

Dans le ciel nocturne, malgré son croissant, la lune brillait de mille feux. Elle semblait sourire, elle aussi.

Publié dans Magical Maiden:Satori

Commenter cet article